Jachère

by Clarys

/
  •  

1.
03:28
2.
3.
4.

about

Enregistré avec un 4 pistes K7 Akaï
au 1Bis à Ivry en octobre 2009

credits

released November 1, 2010

Textes: Raudolphe Auté & Clarys Pivot
Musique: Clarys Pivot, Guillaume Magne & Marion Grandjean
Voix & basse: Clarys Pivot
Guitare & orgue: Guillaume Magne
Batterie: Marion Grandjean
Mastering: Jonathan Reig

Photos: Sanchoo

tags

license

all rights reserved

feeds

feeds for this album, this artist

about

Clarys Paris, France

contact / help

Contact Clarys

Streaming and
Download help

Redeem code

Track Name: L'Ortie
L’Ortie
De cette poussé lente que nous ignorons
Quand l’eau ruisselle lente, s’effondre au pied des troncs
Quand je plante une ronce
Je verse une larme
Dans l’immobilité de ma peine
Qui s’acharne
Quand la sève est en bas
Je suis une fleur
Comme un cœur qui ne bat
Je suis mauvaise herbe
Comme un corps sans toi
Je suis imberbe
Rien ne pousse sur mon visage
Autour de nous, ce désert
Ce jardin sans passage
Ignorant tout
De cette lente catastrophe
Me donneront-ils la possibilité d’oublier
Cette terrifiante lumière d’hiver
Quand la sève est en bas
Je suis une fleur
Comme un cœur qui ne bat
Je suis mauvaise herbe
Comme un corps sans toi
Je suis imberbe
Rien ne pousse sur mon visage
Scandaleuse nature
Fermement accomplie
Quand l’homme me façonne
Je ne suis qu’une ortie.
Track Name: Va ratisser le champ
Comment décorer l’absence
Seuls, les chiens savent baiser
Le vent siffle
Je siffle avec le vent

Va ratisser le champ
Et rattacher la chienne

Mourir en plusieurs fois
Ce soir, la nuit est entre les étoiles
Je ne supporte décidément rien
Rien, rien, rien.

Va ratisser le champ
Et rattacher la chienne

Le talon se déguise en semelle
Le lacet se prend pour les jambes
Ses cheveux font une boucle
Qui lui rentre dans la bouche

Va ratisser le champ
Et rattacher la chienne

Comment décorer l’absence
Je siffle avec le vent
L’ écuyère sentait son cheval
Porter son caprice de jouisseuse

Va ratisser le champ
Et rattacher la chienne

Mourir en plusieurs fois
Ce soir, la nuit est entre les étoiles
Track Name: Les figurines
Le cul posé
sur le rebord du vide
Laisser, laisser
entrer l’invisible
le temps d’un instant
Le cœur en trêve
Indolent, débraillé
Passer, passer le cap
de la bienveillance
Le temps, le temps

De déchirer
Déchirer les figurines
Déchirer la toile
De nos mensonges

La tête calée
Entre deux mondes
Lâcher, lâcher
Les chiens de faïence
Le temps d’un instant
De jours ferrés
En jour de feinte
Laisser, laisser
Danser l’infortune
Le temps, le temps

Déchirer
Déchirer les figurines
Déchirer la toile
De nos mensonges

Le cul posé
sur le rebord du vide
Laisser, laisser
entrer la lumière
Track Name: La nuit s'ennuie
La nuit s’ennuie
La bouche à l’air, la langue à l’eau

Deux montagnes en forme de fesse en forme
L’angoisse du tunnel, tu entres et je crie
Les tunnels ont une entrée et une sortie
Là où tu entres est la sortie

L’angoisse du tunnel

Je me suis laissée tomber ce matin
Détendre la corde au chant détendu
À attendre l’ombre
Attendre l’ombre
Attendre

La nuit s’ennuie
La bouche à l’aire, la langue à l’eau

L’angoisse du tunnel

Le temps va se gâter
L’amour alerte les hommes
Là où tu entres je vois
Deux montagnes en forme de fesse en forme
Là où tu entres je vois la sortie

La nuit s’ennuie
La bouche à l’air, la langue à l’eau
L’angoisse du tunnel